André Tignon - - Comment devenir cyclotouriste. 2011
Comment devenir cyclotouriste.
Faire du vélo, pour des courses en ville ou en compétition, est louable en soi. Etre cyclotouriste c'est utiliser la bicyclette en alliant le goût du sport au souci de santé dans l'idée de se cultiver.

D'une manière simplifiée convenons que le cyclotouriste pratique le vélo, aussi bien route que vtt, en dehors des utiles déplacements en ville et des différentes formes de compétition. Cette généralisation entraine une grande variété des pratiques cyclotouristes qui vont de la courte balade pour s'aérer à la longue randonnée pour atteindre l'objectif fixé comme défi à relever.

A partir de là tout le monde peut devenir cyclotouriste car la pratique du vélo, comme la marche mais au contraire d'autres activités sportives, n'exige aucun bagage technique hormis celui de savoir tourner les jambes et, convenons-en, de ne pas avoir la peau du postérieur trop sensible. Pour le souffle tout sera en fonction de l'effort consenti et de l'ambition grandissante, l'art étant de se faire plaisir malgré les maux.

Au début, le futur cyclo peut démarrer seul avec un vélo de fortune qui ne soit pas la ruine. C'est alors qu'il se positionnera par rapport à son goût, puis ses ambitions et aptitudes. Avec le risque de tourner rapidement en rond sur des parcours dépourvus d'attraction. Ou alors avec le sentiment de rouler en individuel, dans son monde et en totale indépendance.

Partager la camaraderie

Intervient alors le rôle bienfaiteur du mouvement cyclotouriste représenté par de nombreux clubs locaux. Adhérer à l'un d'eux détermine souvent un cursus heureux et plein d'imprévus à condition d'avoir trouvé le club épanouissant. Tous les clubs proposent de participer aux randonnées locales, donc à profiter de beaux mais modestes parcours et à partager la camaraderie, ce qui le minimum.

Mais certains de ces clubs offrent des ouvertures insoupçonnables. C'est alors l'occasion, à portée de pédale, de s'orienter vers des randonnées plus lointaines et plus spectaculaires. Plus difficiles mais aussi plus gratifiantes. Dans ce contexte le cyclo ne roule pas seulement pour totaliser des kilomètres. Il maîtrise sa pédalée, partage l'épopée avec les compagnons de route et s'intéresse à l'environnement.

Le summum est atteint quand le cyclotouriste participe à un voyage d'aventures rendu possible par les sorties ordinaires en bonne compagnie et l'expérience d'autonomie. La boucle est bouclée quand le cyclo s'implique dans le mouvement qui l'a entrainé. Et qui lui a permis de s'exprimer.

Tout cela avant de tirer sa révérence. Ainsi le signataire qui souhaite à chacun une bonne et encore longue route, pleine d'entrain, d'ardeurs et de découvertes.

Photo ci-jointe : Randonnée spectaculaire et gratifiante à l'occasion du jumelage des clubs cyclos d'Enghien (B) et de Beuvry, en 2011, dans un contexte de convivialité.

André TIGNON - www.nordeclair.fr


Partager cet article :
Bookmark and Share


Date de création : 05/01/2012 @ 15:56
Dernière modification : 05/01/2012 @ 15:56
Catégorie : André Tignon
Page lue 3205 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

 
Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

 
^ Haut ^