André Tignon - - Le GPS, à chacun son chemin
La révolution technique du vélo passe par l'équipement du GPS qui, outre les relevés du compteur traditionnel et du rythme cardiaque, fournit la route à suivre ou l'enregistrement du parcours.
Garmin le gps à chacun son chemin
L 'idée qu'on puisse, si nécessaire, télécharger sur son GPS installé sur le cintre, le parcours d'un brevet dominical, ravit déjà l'organisateur qui s'imagine débarrassé du travail de fléchage. À condition que tout le monde puisse ou veuille s'équiper. Donc patience.

En revanche le dit GPS offre de nouvelles opportunités dans le tourisme à vélo. À titre d'exemples, deux belles initiatives permettent de bannir les cartes routières et de profiter du système GPS.

D'une part le site www.tourismegps.be/ offre, pour l'instant, une centaine de promenades cyclistes en Wallonie. Il suffit de cliquer sur le programme choisi, de brancher le GPS sur l'ordinateur, de télécharger le circuit puis de suivre les consignes et les explications. Le tout gratuitement.

D'autre part l'initiative de la FFCT se révèle encore plus prometteuse à partir de son nouveau site www.veloenfrance.fr. Là encore un clic permet de télécharger gratuitement sur le GPS, via l'ordinateur, le circuit route ou VTT choisi par région ou par département. Une fiche circuit, avec description touristique et renseignements pratiques, peut être éditée.

Mais il s'agit d'un travail de longue haleine, la FFCT misant sur la collaboration entre ses structures et les comités départementaux de tourisme. Ainsi constate-t-on que tout reste à faire pour le Nord-Pas-de-Calais, tandis que le département de l'Oise, par exemple, propose une dizaine de parcours.

La généralisation de notre instrument de navigation concerne d'autant plus le vélo que la firme Garmin s'investit avec une équipe cycliste américaine portant son nom. Avec comme porte drapeau David Millar et Farrar Tyler. De plus Garmin a mis sur le marché des GPS (les Edge par exemple) conformés de manière à s'installer sur le cintre, comme un compteur classique.

Les coureurs n'ont pas vraiment besoin d'un appareil de navigation car même les derniers de la course ne risquent pas de s'égarer dans la nature. Le Edge 500 (compteur classique et rythme cardiaque), leur convient mieux car il est plus compact que les Edge 605 ou 705 qui, en plus, permettent aux cyclos de rentrer à bon port et d'enregistrer, puis éditer, leur parcours du jour. Avec dénivelée et profil en prime.

Photo ci-jointe : Garmin a mis sur le marché des GPS conformés de manière à s'installer sur le cintre.

André TIGNON - www.nordeclair.fr


Partager cet article :
Bookmark and Share


Date de création : 13/04/2010 @ 13:30
Dernière modification : 13/04/2010 @ 13:30
Catégorie : André Tignon
Page lue 3707 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

 
Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

 
^ Haut ^