André Tignon - - Mondial du deux roues en ambiance électrique
Le Salon du Vélo 2009, à Paris, ne laissera pas de souvenirs impérissables sauf si, demain, les VAE (vélos à assistance électrique) ne supplantent nos machines de loisirs sur route ou tout terrain.Mondial du deux roues 2009 en ambiance électrique (VAE, vélos à assistance électriqe)

Ne boudons pas notre plaisir. A Paris, Porte de Versailles, hall 3, il y avait toutes sortes de vélos et l'occasion de multiples rencontres sur ou entre les stands des 330 exposants démontrant que la bicyclette vaincra cette nouvelle crise.

Au lieu de faire la liste des grandes marques, y compris françaises, qui brillaient par leur absence, évoquons le magnifique stand Pinarello tout auréolé du "Prince" de Valverde, mais aussi des FP3 qui font un malheur dans les pelotons cyclotouristes. Le choix, dans le haut de gamme, passait par le stand Look animé par l'intarissable Thierry Bourguignon, alias "Bourgui", ou par la méticulosité technique des MBC inspirée des montres suisses. Sans oublier, bien entendu, le meilleur rapport qualité/prix des Orbeas espagnols ou le top titane des Passoni italiens.

Dans ce haut de gamme le carbone règne en maître, y compris dans les accessoires comme les roues (Corima) et divers composants tels que les porte-bidons (Zéfal) et même les pédaliers (FSA). Les grandes marques internationales tendent à faire oublier les vertus du "sur mesure" qui, par définition, restent plus proche de l'individu. D'où l'importance de la présence des artisans français comme Cyfac (la Fuye, en Touraine) pour la machine de course moderne ou Alex Singer (Levallois, en région parisienne) pour la randonneuse traditionnelle.

Si chacun a bien compris qu'à vélo il faudra toujours pédaler, la nouveauté du moment c'est d'annoncer que le VAE fait office de bottes de sept lieues. Un coup de pédale pour démarrer et le vélo vous transporte quelque 30 km plus loin, en admettant qu'une lieue c'était 4,445 km. Mais attention à la limite actuelle d'autonomie de la batterie rechargeable : deux ou trois "lieues".

L'électricité ne donne qu'une assistance

N'empêche que cela marche sur une machine toujours "mue par la force musculaire" puisque l'électricité ne donne qu'une assistance. Au point que la vénérable FFCT, très présente et très accueillante au Mondial, en partenariat avec le stand de tourisme Auvergnat, ne s'oppose plus à ce type de machine. Il faut pédaler avec son temps !

Photo ci-jointe : Au stand Singer : Alain Collongues, Yves Lanoe, Thierry Miton et Olivier Csuka, de l'Audax Club Parisien.

André TIGNON


Date de création : 13/10/2009 @ 14:38
Dernière modification : 13/10/2009 @ 14:41
Catégorie : André Tignon
Page lue 4412 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

 
Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

 
^ Haut ^