André Tignon - - Réussite festive du Ch'ti Bike Tour. 2011
Le
Avec 4.665 participants comblés, le Ch'ti Bike Tour 2011 a montré la voie à suivre pour qu'une organisation ambitieuse régale et fasse pédaler les cyclosportifs, les cyclotouristes et les familles

Sous l'égide de la FFC pour la cyclosportive La Laurent Desbiens (700 inscrits le samedi) et sous celle de l'Ufolep pour la Route des Monts avec 915 routiers et 524 vttistes le dimanche, le Ch'ti Bike Tour a réussi à totaliser 4.665 participants. L'apport des familles, réunies tant à Armentières que dans les 24 communes associées à l'événement, confirme la dimension populaire du rassemblement.

Sous la présidence de Thierry Decock, la direction de Didier Soenen et la collaboration de Willy Richard représentant I'Ufolep, la Base de Loisirs des Prés du Hem à Armentières a donc connu une affluence cycliste exceptionnelle à l'occasion du 7ème Ch'ti Bike Tour. Or, tout était fait pour que cette activité cycliste, a priori sportive, prenne une tournure festive.

Alors que les formalités d'inscription (5 euros, route comme VTT) se déroulent comme dans tout bon brevet ou rallye du dimanche, le contexte donne au Ch'ti Bike sa dimension d'événement exceptionnel. On ne sait plus trop où donner de la tête et du vélo quand le speaker présente l'ancien champion du monde Luc Leblanc, parrain du Ch'ti Bike 2011 après Bernard Hinault en 2010. Puis il invite à passer devant les stands du Ch'ti Village tandis que le groupe Jazz-Band entame un Ch'ti morceau de musique endiablée.

Tout cela ne doit pas faire oublier le parcours qui, comme son nom l'indique, prend la Route des Monts. Au lendemain de la chevauchée cyclosportive du samedi, les cyclotouristes, routiers ou vttistes, prennent la direction du Monteberg, évitent le Kemmel mais pas le Scherpenberg puis se retrouvent à Boeschepe.

Avec les Géants.

Là c'est la fête au village avec la place squattée, en présence des Géants et d'un orgue de barbarie. Pour les cyclos, l'heure est au ravitaillement. Avec fruits et gâteaux tandis qu'un ch'ti verre des 3 Monts fait concurrence à la menthe et grenadine.

Reste alors à reprendre la route ou le chemin, suivant un fléchage " vertical " immanquable pour rejoindre, via le Mont Noir, les Prés du Hem. S'y retrouvent aussi les familles qui, après un regroupement monstre sur la place d'Armentières, ont suivi leur petit bonhomme de chemin transfrontalier. Pas étonnant que certains prolongent les festivités, ponctuées par des démonstrations de trial et la " pasta-party ".

Photo ci-jointe : Le contexte festif et populaire donne au Ch'ti Bike Tour sa dimension d'évènement cycliste exceptionnel.

André TIGNON - www.nordeclair.fr


Partager cet article :
Bookmark and Share


Date de création : 13/09/2011 @ 16:11
Dernière modification : 13/09/2011 @ 16:11
Catégorie : André Tignon
Page lue 3081 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

 
Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

 
^ Haut ^