André Tignon - - L'Hexagone en Diagonale. 2011
L'Hexagone en Diagonale
Traverser la France en pédalant est un loisir qui se transforme en épreuve selon la règle des Diagonales de France. Dunkerque-Perpignan, c'est 1.190 km en moins de cent heures et sans assistance.

Pour les randonneurs aguerris les Diagonales de France sont accessibles en toutes saisons. Mais le meilleur moment, même si les conditions climatiques restent toujours incertaines, c'est évidemment fin juin et début juillet. Les journées sont assez longues pour 15 heures de pédalée.

Longues journées successives d'ailleurs, lorsque l'enjeu est de relier, par exemple, Dunkerque à Perpignan (1.190 km par les routes secondaires) à raison de 280 km par 24 h. Avec la contrainte acceptée de trouver sa route, son gîte et son couvert sans le recours à un véhicule d'escorte. Or le défi est relevé, le plus souvent avec bonheur mais toujours avec des tourments qui pimentent l'aventure, par quelque 200 ou 250 randonneurs au long cours.

En 2010, il y eut 227 Diagonalistes, dont 16 féminines, pour réaliser 288 Diagonales de France. Certains n'hésitent pas, en effet, à partir à plusieurs reprises ou à enchaîner 2, voire 3, traversées de l'Hexagone. La Diagonale relie deux sommets non contigus du dit Hexagone dans un sens ou dans l'autre. Cela dégage donc neuf traversées au départ de Dunkerque, Strasbourg, Menton, Perpignan, Hendaye et Brest, dont les longueurs varient entre 1.400 km (116 h) pour Brest-Menton et 940 km (78 h) pour Strasbourg-Perpignan et Hendaye-Menton. Le départ de Dunkerque est le plus prisé, qui permet de joindre Menton, Perpignan ou Hendaye. Peut-être à cause de l'impression qu'on a, au moins sur la carte, de " descendre " car la cité de Jean Bart enregistre en revanche le moins d'arrivées Avec 77 cyclos partants et 26 arrivants sollicitant un cachet officiel, le commissariat de police de Dunkerque a vu défiler du beau monde en 2010.

Et cela continue si l'on prend le seul exemple du dimanche 19 juin 2011. Au moment où arrivait d'Hendaye, donc avec le vent favorable, Christian Cabail, un cyclo de Saint-Gaudens, terminant sa 4ème Diagonale, s'élançaient vers Perpignan, l'un pour sa 26ème et l'autre pour sa 20ème Diagonale, le Lorrain Alain Schauber (53 ans) et le Montois Christian Fiévet, alias Notre Senior (80 ans). Difficile de les arrêter car tout s'est bien passé toujours dans les temps aux hébergements retenus à Péronne, Romorantin, Thiers et Alès !

Photo ci-jointe : Arrêt cyclotouriste à l'entrée de Bergues pour Alain Schauber et Christian Fiévet en partance vers Perpignan.

André TIGNON - www.nordeclair.fr


Partager cet article :
Bookmark and Share




Date de création : 06/07/2011 @ 16:08
Dernière modification : 13/08/2011 @ 13:46
Catégorie : André Tignon
Page lue 3647 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

 
Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

 
^ Haut ^