André Tignon - - La Semaine Fédérale se passe à Verdun
A Saint-Omer, Olivier Sinot, Président du Verdun 2010, avait reçu la rame de l'organisation avec les encouragements de Claude Meurisse.
La 72ème Semaine Fédérale de la FFCT se déroule cette année dans la Meuse avec 13.000 participants installés à Verdun. La grand-messe du cyclotourisme comme l'an dernier à Saint-Omer.

Les Lorrains attendaient depuis 1977 le retour la Semaine Fédérale chez eux. Une impatience qui n'a eu d'égale que le souci de soigner l'accueil des visiteurs et de proposer une semaine réussie.

Quitte à passer " par la Lorraine avec des sabots " ( ! ), le sujet épineux des conditions météos rappelle la chance de la Bienvenue chez les Ch'tis en 2009. Le soleil ardent de Saint-Orner laisse place à un ciel nuageux mais, sauf dégradation, sans pluie.

Ce qui est essentiel pour profiter des forêts verdoyantes, des cours d'eau abondants et des vergers chargés de mirabelles dorées. Le tout dans un relief marqué par les côtes de Meuse et de Moselle accessibles à des pratiquants venus de toute la France pour des distances quotidiennes de 50 à 180 km.

Les VTtistes ne sont pas oubliés au départ quotidien de Verdun, ni les amateurs de " Découvertes " invités à se rendre à gauche et à droite, et encore moins les jeunes soumis à des animations spécifiques tant cyclistes que ludiques et culturelles. Même les non cyclistes " accompagnants " sont pris en compte dans les excursions en bus.

La moitié des participants se retrouvent dans les campings géants de l'organisation, les autres logeant dans des dortoirs, chez l'habitant ou dans les hôtels. Pour tous, chaque journée a sa destinée touristique privilégiée. Ainsi le dimanche fut-il dédié au Barrois, avec passage à Bar-le-Duc où Pierre Michaux ajouta, en 1861, des pédales au vélocipède de son garçon. Et cap fut mis sur la Woevre, en direction du lac de Madine, pour aller de la Meuse jusqu'en Moselle ou Meurthe-et-Moselle, selon les distances.

Ce mardi 3 août 2010, c'est Guerre et Paix chez les hommes se souvenant d'un " On ne passera pas " qui se solda par des centaines de milliers de sacrifiés. Le val de Meuse du mercredi conduira vers les " madeleines " de Commercy tandis qu'un pique-nique réunira la foule au village d'Azannes le jeudi.

Direction la Belgique le vendredi, mais sans se risquer jusqu'à Orval (B) pourtant tout proche. Puis l'Argonne, pays des bois, avec l'irrésistible envie de s'arrêter à Varennes-en-Argonne le samedi.

Le dimanche, bouquet final sous forme d'un défilé en ville de Verdun devenue " capitale de la paix " !

Photo ci-jointe : A Saint-Omer, Olivier Sinot, Président du Verdun 2010, avait reçu la rame de l'organisation avec les encouragements de Claude Meurisse.

André TIGNON - www.nordeclair.fr


Partager cet article :
Bookmark and Share


Date de création : 03/08/2010 @ 21:39
Dernière modification : 03/08/2010 @ 21:39
Catégorie : André Tignon
Page lue 3896 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

 
Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

 
^ Haut ^