André Tignon - - Des cols, par centaines ...
Alain-Jo et Raphaëlle Motte, de Wasquehal, figurent parmi les plus grands chasseurs de cols de la planète  " Cent Cols ".
On se souvient toujours des cols franchis en pédalant. Ceux qui les comptent finissent par entrer dans le Club des 100 Cols. Ils y côtoient des chasseurs de cols au palmarès impressionnant.

Le Tour de France a montré qu'il n'était pas nécessaire d'être un " super-grimpeur " pour mériter le " maillot à pois ". Anthony Charteau a su engranger assez de points dans les cols ou montées de moindre difficulté et donc de moindre célébrité pour, finalement, devancer Alberto Contador et Andy Schleck plus préoccupés par le maillot jaune que par celui de la montagne.

Pour entrer dans le prestigieux Club des Cent Cols, qui compte quelque 6.000 sociétaires dont 2.550 actifs en 2009, le plus difficile est de faire le premier pas. C'est-à-dire de faire une liste de 100 cols déjà franchis dont au moins cinq de plus de 2.000m. Après cela il suffit de cumuler les centaines, mais à condition de trouver toujours une nouvelle série de 5 cols à plus de 2.000m.

Pour les Nordistes du Club des Cent Cols, l'aventure est méritoire car il leur faut grimper ailleurs sinon très loin. Bien sûr le col de Croix Jubaru (99m) des Audax Tournai et le col de Berthen (109m) de l'Urfa-Lille sont un bon début, mais pour la vraie altitude... il faut s'élever ailleurs.

Les cols les plus proches sont Vosgiens, tel le col du Bonhomme (949m), et très nombreux pour qui s'adonne au VTT dans cette montagne où foisonnent les sentiers bien signalés. Pour la plus grande altitude les Pyrénées offrent leur légendaire Tourmalet (2.115m) et le plus méconnu Port de Pailhères (2.002m) que les coureurs du Tour ont franchi sans coup férir.

Le grand champ de bataille des " cent-collistes " reste donc alpin, surtout si l'on exploite l'arc montagneux qui fait aller, comme en saute-mouton, de la Méditerranée à l'Adriatique en passant par la Suisse, l'Italie et l'Autriche pour joindre, via Thonon, Antibes à Trieste. Les plus de 2.000 y foisonnent !

Ce qui explique que les " chasseurs de cols " tracent leurs parcours en fonction de leurs ambitions. D'où la confidence d'Alain-Jo et Raphaëlle Motte, de Wasquehal: " Certains voyagent à vélo. Nous, c'est le vélo qui nous fait voyager. " Car pour totaliser 4.436 et 5.355 cols différents (dont 239 et 305 à plus de 2.000m), Raphaëlle et Alain-Jo n'ont pas hésité à s'expatrier, en Espagne et aux États-Unis, par exemple. Ils sont les premiers à répéter que la montagne est belle.

Photo ci-jointe : Alain-Jo et Raphaëlle Motte, de Wasquehal, figurent parmi les plus grands " chasseurs de cols " de la planète " Cent Cols ".

André TIGNON - www.nordeclair.fr


Partager cet article :
Bookmark and Share


Date de création : 27/07/2010 @ 11:05
Dernière modification : 27/07/2010 @ 11:08
Catégorie : André Tignon
Page lue 3925 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

 
Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

 
^ Haut ^