André Tignon - - Sur la Route du Louvre, l'HandiLouvre
Pratiquer le cyclotourisme malgré un handicap physique relève de la gageure. Ou d'un bonheur quand c'est sur invitation. D'où le HandiLouvre, à partir de Villeneuve d'Ascq, ce dimanche 10 mai 2009.
Sur la route du Louvre, l'Handilouvre 09
Jamais à court d'une ardeur d'avance ni d'un dévouement sans compter, le président des Cyclos d'Ascq Willy Richard, a fait des pieds et des mains avec le concours du comité régional handisport pour que les handicapés trouvent leur place et leur bonheur sur la Route du Louvre, au beau milieu des valides.

Pour arriver à Lens, via la Route du Louvre, au plus tard à 12h, les cyclos handicapés physiques sont invités à venir prendre le départ, salle Debruyne (accès fléché depuis l'autoroute), à Villeneuve d'Ascq entre 7h30 et 8h30. Un parcours fléché de 48 km les conduira jusqu'à Meurchin ou ils rejoindront la Route du Louvre des joggeurs, protégée par des signaleurs et la police.

A chacun de faire selon ses moyens. D'où la mise à disposition de trois postes de ravitaillement. Les accompagnants sont aussi les bienvenus et soumis aux règles habituelles des organisations cyclotouristes. Avec la possibilité de s'inscrire, outre aux ravitaillements, au plateau repas de l'arrivée.

La balade organisée par les Cyclos d'Ascq, membres de l'UFOLEP, est placée sous le patronage du Dunkerquois Laurent Thirionet, médaillé paralympique de Pékin (après Athènes !), qui pédale...d'une jambe. Vite et bien ! Sont annoncés aussi le jeune Jérôme Lambert du club d'Hellemmes et l'ancien Michel Cordier des Audax Tournai dont le bilan cyclotouriste s'orne des plus longs brevets cyclos malgré un pied broyé.

Alors ce sera le jour des prothèses et des vélos adaptés : tricycles et vélos couchés. Sans oublier les tandems où le pilote prête ses yeux à un mal voyant. Sachant, au bout du compte, que le bonheur ultime est de, par soi-même, pédaler avec les jambes, ou mouliner avec les bras, pour atteindre la ligne d'arrivée. Au (futur) Louvre lensois.

Photo ci-jointe : le bonheur ultime est d'arriver par soi-même à atteindre la ligne d'arrivée.

André TIGNON


Date de création : 05/05/2009 @ 12:40
Dernière modification : 05/05/2009 @ 12:40
Catégorie : André Tignon
Page lue 2674 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

 
Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

 
^ Haut ^