André Tignon - - La première pédalée ensoleillée
Le ciel a favorisé, dimanche 15 mars 2009, la randonnée du cyclo club de Billy Berclau. Une belle matinée de cyclotourisme pour 486 bikers qui filèrent vers Wingles et 637 routiers qui planèrent en Weppes.
La première pédalée ensoleillée 09
En début de saison, les clubs organisateurs font du chiffre en proposant la trilogie exemplaire de ceux qui veulent prendre l'air. Les Vttistes s'accommodent d'un hiver finissant comme les perce-neige, tandis que les routiers ne cachent pas leur impatience de fleurir comme les crocus.

A l'écart des pédaleurs, mais répondant au même appel de nouvel air, les marcheurs se disent prêts à repérer les violettes.

A Billy Berclau, le chiffre total de 1.307 participants faisait sensation. Le double de l'année précédente. A cause de la bonne réputation certes, mais aussi grâce à l'occasion de sortir sous un soleil tant escompté.

Impatients de sortir de l'hiver

Le même jour, la Randonnée de Mons-en-Baroeul rassemblait en Pévèle quelques 551 routiers tout aussi impatients de se sortir de l'hiver. La bonne idée des cyclos de Billy Berclau fut donc de réunir les différentes écoles, sur le thème commun du tourisme.
La marche a toujours des ambitions plus locales Là il s'agissait de flirter avec le canal de la Deûle qui marque l'espace au point de jouer avec les ponts. Lesquels font passer du Pas-de-Calais en Nord, puis inversement.

Les bikers sont invités à traverser la base de loisirs de Wingles puis à suivre, de terril en terril, sur les sentiers aménagés par la requalification de l'ancien espace minier. L'espace arasé, mais jamais vraiment plat, donne le piment technique dont sont friands les amateurs du vélo tout terrain.

Pour les routiers, la reprise se fait tout en douceur même si on les invite à se souvenir des Monts de Flandre. Le mont des Cats récompense ceux qui ont opté pour le 90 km. Les distances moindres se sont montrées aussi ch'Weppes que planes. Avec ce moment privilégié, sur la route de Sainghin-en-Weppes, donnant l'occasion de vérifier qu'il suffisait de pédaler au milieu des fleurs pour revenir heureux.

A pied, mais encore plus à VTT comme sur la route, l'intérêt du décor justifie la démarche sportive sur les routes choisies et les chemins bien signalés. La bonne ambiance des retrouvailles, à l'arrivée et au moment du réconfort, n'est que bonus.

Photo ci-jointe : Sur la route de Sainghin-en-Weppes, il suffisait de pédaler au milieu des fleurs pour revenir heureux.

André TIGNON


Date de création : 24/03/2009 @ 12:27
Dernière modification : 24/03/2009 @ 12:27
Catégorie : André Tignon
Page lue 2914 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

 
Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

 
^ Haut ^